Le col de Joux Plane en vélo

Pour le cyclisme, le col de Joux-Plane est reconnu comme l'un des six cols majeurs des massifs français avec le Galibier, l'Izoard, la montée à l'Alpe d'Huez, le Mont Ventoux et le Tourmalet.

Ce col a souvent été un juge de paix pour les coureurs du Tour de France© et du Dauphiné Libéré©. Son ascencion en vélo depuis Samoëns, en dehors de la performance sportive qui requiert un bon entrainement, est l'occasion de parcourir un merveilleux balcon ouvert sur la vallée, puis vers le massif du Mont-Blanc sous son profil le plus majestueux... La route est interdite aux poids lourds et n'est pas un axe de circulation majeure à la grande joie des cyclotouristes.
Quelques données techniques :
L'itinéraire présenté ici part de Samoëns et suit la route D354.
Altitude de départ : 721 m
Altitude d'arrivée au col : 1691 m
Dénivellé positif : 970 m pour une distance de 13,1 km, soit un pourcentage moyen de 7,4 %, mais avec des passages à plus de 10 %.
Difficulté : très difficile.

Itinéraire

  • Distance : 13.9 km
  • Durée : 123 minutes
  • Dénivelé : 1045 m
  • Dénivelé négatif : 46 m
  • Dénivelé positif : 1045 m

Ouverture

Du 20/04 au 15/12.
Le col est fermé en hiver pour laisser place aux activités nordiques. La route peut être fermée pour travaux en dehors de l'hiver : renseignements à l'Office de Tourisme.

Offres liées

Nos bons plans

Pour les débutants, une route permet à mi-pente de redescendre vers Samoëns par un autre itinéraire (via les Turches et les Combes ).