Chapelle Jacquicourt

La construction de la chapelle remonte à 1679. Détruite la même année pour des questions de contestations des limites d'alpages, elle a été reconstruite à l'identique en 1986. Pèlerinage annuel en septembre.

L'histoire de cette chapelle commence en 1313, quand les trois communes
des Gets, de Taninges et de Samoëns décidèrent de fixer les limites de
leur territoire. Au confins du plateau de Loex, les délimitations ne
sont pas acceptées et une parcelle appelée "le Sax de Jacquiert Curt"
est convoitée par les 3 parties. Commence alors un procès qui
durera...366ans ! En 1679 le jugement est rendu et fixe les limites
communales au milieu de la fameuse parcelle. La commune des Gets,
pensant avoir obtenu gain de cause, décide d'ériger une chapelle sur la
partie de la parcelle qui lui a été attribuée. En juin 1679, les travaux
commencent, exécutés par un maçon de Samoëns. Dans la nuit du 14 au 15
août de la même année, la chapelle presque achevée, est démolie par des
contestataires. On ne retrouvera jamais les coupables. Dans les années
1960 les agents de l'ONF retrouvent les ruines. Les maires des Gets,
Taninges et Verchaix proposent la reconstruction de la chapelle et la
population se mobilisent pour la reconstruire. De 1986 à 1989, sur les
fondations de 1679 est élevée l'actuelle chapelle de Jacquicourt,
mettant ainsi fin à 6 siècles de conflits.

Types

  • Site et monument historiques

Labels

  • Patrimoine religieux
  • Chapelle

Offres liées

Eglise Saint Guerin

Site et monument historiques

Verchaix